CAPILLOTRACTE – Photographie à haute vitesse

www.https://culturebox.francetvinfo.fr/arts/photo/les-incroyables-instantanes-de-jacques-honvault-photographe-physicien-149521

Jacques HONVAULT – Exposition – en collaboration avec le Lycée Val-de-Garonne – du 14 mars au 12 avril.

Lycée Val-de-Garonne et Maison des Marmandais – sur horaires d’ouverture des équipements.

Avec les images de Jacques Honvault, on navigue aux confins de bien des disciplines dont aurait eu du mal à imaginer qu’elles puissent voisiner. Il y a la physique, domaine souvent ardu dont la pratique experte frôle le casse-tête, hormis pour quelques esthètes de la pensée complexe. Il y a la photographie, l’art de représenter la lumière si l’on en croit l’étymologie. Et puis l’imagination, la poésie, l’inspiration. En combinant toutes ces données, toutes ces pratiques, il obtient des images qui défient à la fois le temps et les lois de la physique. En apparence du moins, car pour les réussir, il a fallu justement qu’il les maîtrise à 100%. On appelle cette pratique l’engineering art. Sur Internet il donne même des exemples pratiques de ses réalisations photographiques.

Il réconcilie l’art et la science. C’est ce qu’on pourrait penser du travail de Jacques Honvault. Et pourtant il fut un temps où ces deux dimensions de la création humaine allaient de pair. Pensons simplement à Léonard de Vinci qui, lui aussi, savait être scientifique et artiste, tout comme il savait allier les deux pratiques pour donner corps au fruit de son imagination. Ce que Honvault nous donne à voir, nous le voyons mais sans jamais nous en rendre compte. Il arrête le mouvement du temps dans ses fractions imperceptibles à l’oeil nu. L’ingénieur photographe saisit, grâce à du matériel photographique qui décompose le temps en tranches de lumières, la métamorphose de la matière. Ici tout pourrait être quotidien, un ballon, un verre, une table, du liquide. La science est poésie, la poésie est science. Et tout cela est aussi philosophie, témoin ce petit film de la série « Capillotracté » de Jacques Honvault et publié sur Internet : « De la roue de vélo à la relativité des savoirs ». Absolument passionnant.

Lycée Val-de-Garonne et Maison des Marmandais – sur horaires d’ouverture des équipements.

Réserver

INSTALLATION QUAND 2 ARTS NE FONT 1 : CINEMA ET JEU VIDEO

QUAND 2 ARTS NE FONT 1 : CINEMA ET JEU VIDEO

Depuis sa naissance le tout jeune art que fût le jeu vidéo s’est toujours, inspiré du monde du cinéma, que ce soit par la production d’adaptations officielles de films en softs, ou du simple fait de s’inspirer des grands classiques du septième art, afin d’insuffler des univers ou mécaniques dans les mondes vidéoludiques. Le jeu vidéo s’est donc naturellement tourné depuis qu’il est né, vers son grand frère des salles obscures. Mais les influences et interconnections sont réciproques puisque depuis toujours le cinéma a su aussi profiter de ce nouveau média le jeu vidéo pour s’enrichir économiquement, ou au niveau des idées tout d’abord. Mais depuis de nombreuses années déjà, en opérant le circuit inverse, ce sont désormais les jeux vidéo qui sont adaptés au cinéma. Cette conférence vous propose un voyage dans le temps et dans le monde à la découverte des interconnections entre deux arts visuels et numériques majeurs du 20ème et 21ème siècle.

Petit Théâtre – du jeudi 14 mars au lundi 18 mars

scolaires  – réserver

à découvrir sans réservation  les 16 et 17 mars.